SHARE

France, 2022, France

EIT Health renouvelle son engagement dans la lutte contre le cancer dans le cadre de la campagne « Pour des soins plus justes »

4th February 2022

En 2021 la Commission européenne a présenté le plan européen de lutte contre le cancer pour un montant total de 4 milliards d’euros.

Le plan cancer s’articule autour de quatre domaines d’action clés, à savoir la prévention, la détection précoce, le diagnostic et le traitement ainsi que l’amélioration de la qualité de vie des patients ou des anciens patients.

L’année dernière en France le Président de la République Emmanuel Macron a aussi dévoilé la stratégie décennale nationale de lutte contre les cancers 2021-2030 avec un budget renforcé à 1,74 milliards d’euros pour sa première feuille de route 2021-2025.

Actuellement, près de 9 millions de personnes meurent chaque année du cancer dans le monde et une hausse de 25 % des cas de cancer sur les 10 prochaines années est attendue, ce qui mettra en difficulté les systèmes de santé, à la sortie de la pandémie.

Une meilleure attention portée au dépistage et au diagnostic précoce de la maladie permettrait d’améliorer les taux de survie, mais aussi de réaliser des économies qui pourraient être réinvesties dans de nouvelles technologies et de nouveaux services visant à améliorer les résultats des patients.

Les activités d’EIT Health contre le cancer

EIT Health a soutenu de nombreux projets et start-ups dans le domaine du cancer axés sur l’amélioration des résultats pour les personnes atteintes de la maladie, dans le domaine du diagnostic, de l’amélioration du traitement précoce : Stockholm3, Optellum et OncoWatch.

EIT Health a aussi sélectionné la thématique du diagnostic précoce des cancers du poumon et de la prostate dans le cadre de l’édition 2022 du programme d’innovation “Wild Card » avec un financement allant jusqu’à 3 millions d’euros.

Des exemples concrets : les cancers du cerveau

Les cancers du cerveau représentent 2 % de l’ensemble des cancers et touchent plus de 240 000 personnes en Europe.  5 000 nouveaux cas de tumeurs primitives malignes du cerveau, dont 2500 à 3000 nouveaux cas de gliomes sont diagnostiqués chaque année en France.  Il s’agit de la 2ème cause de cancer chez l’enfant, après les cancers du sang comme les leucémies.

Le glioblastome (GBM) est une forme de cancer primitif du cerveau la plus fréquente et la plus agressive des tumeurs cérébrales. Le pronostic vital est actuellement limité, avec une survie d’environ 15 à 18 mois avec les thérapies actuelles. Même avec des traitements intensifs associant la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, le pronostic des patients atteints de gliobastome reste limité.

EIT Health soutient le projet SonoFIRST dans l’objectif de améliorer la survie des patients atteints de glioblastome nouvellement diagnostiqués grâce au dispositif ultrasonore thérapeutique, le sonocloud-9.

Le Professeur Alexandre Carpentier et ses équipes ont développé un dispositif médical à ultrasons (le SonoCloud) qui permet de perméabiliser temporairement la BHE augmentant par cinq la délivrance de médicaments dans le cerveau.

Le projet est porté par l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) de Paris,  Sorbonne Université, KU LEVEN et l’entreprise CarThera qui est en charge du développement et de la fabrication de la solution.

(Crédit Photo ©G.Dautricourt AC28305)

Des exemples concrets : les cancers de la prostate

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme. Il peut être traité efficacement et soigné lorsqu’il est détecté à un stade précoce. Les chances de survivre au-delà de cinq ans sont réduites de moitié lorsque le cancer de la prostate est détecté à un stade avancé.

Stockholm3 : transforme la détection du cancer de la prostate grâce à un test de diagnostic innovant qui s’est avéré deux fois plus efficace pour détecter le cancer de la prostate que les tests PSA standards. Les résultats du dernier IRM d’essai de STHLM3 montrent que l’utilisation du test sanguin a réduit de 74 % les biopsies invasives et inutiles dans les tests de dépistage du cancer de la prostate.

Le test a maintenant été évalué à travers des essais sur près de 60 000 hommes, créant ainsi l’une des plus grandes bases de données sur le diagnostic du cancer de la prostate au monde.

Aujourd’hui implémenté en Suède, en Finlande, en Norvège et au Danemark, l’entreprise prévoit de le lancer dans le reste de l’Europe et dans le monde.

Des partenaires engagés dans la lutte contre le cancer

EIT Health compte également de nombreux hôpitaux et centres de recherche parmi ses partenaires engagés dans la lutte contre le cancer tel que l’Institut Gustave Roussy, le Centre Léon Berard, l’AP-HP, les Hospices Civils de Lyon, CHU de Nantes, the iPEPS HealthTech Institute.

Le Centre Léon Berard a rejoint l’écosystème EIT Health très récemment pour nouer de nouvelles collaborations au niveau européen et accroitre son périmètre dans la recherche contre le cancer. Le Centre est membre d’Unicancer (Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer). Ce groupe rassemble 20 hôpitaux français dédiés aux patients atteints de cancer.

« Avec trois missions principales :  Recherche, Soins et Formation, le Centre Léon Bérard place le patient au centre de ses activités et s’engage à proposer des traitements innovants” a déclaré le Professeur Pr Jean-Yves BLAY – Directeur du Centre Léon Bérard.

inHEART secures $11M to optimise cardiac care

inHEART secures $11M to optimise cardiac care

Learn how we supported their success.

Find out more

EIT Health-supported Vitadio earns permanent DiGA status

EIT Health-supported Vitadio earns permanent DiGA status

Learn how we helped them grow.

Find out more

Skill Sync: Bridging Europe's AI skills gap

Skill Sync: Bridging Europe's AI skills gap

Learn how we're addressing the AI skills gap.

Find out more